Solutions pour mettre un terme à votre insomnie


Si comme Johanna vous avez des difficultés à vous endormir, si à plusieurs reprises vous vous réveillez en en pleine nuit…

Si vous avez marre de vous réveillé au petit matin fatigué. Marre d’avoir les yeux cernés, mare d’avoir des yeux de vampire.

Marre, mare, marre de toutes les répercussions néfastes de
l’insomnie, alors il vital pour vous de prendre connaissance de ce
qui suit, afin de retrouver une vie plus agréable.

Pour ce faire, commençons par découvrir qui est ce rongeur.
Hé oui ! Pour mettre ce rongeur hors d’état de vous nuire, vous devez
connaître les causes à vos problèmes d’insomnie. Car connaître les
causes, c’est trouver les solutions.

Pour cela, découvrons les causes principales à l’insomnie

  • Des réactions stressantes constantes
  • Des sentiments d’inquiétudes extrêmes et permanentes
  • Des douleurs physiques ou morales permanentes
  • Des difficultés respiratoires
  • Nervosité constante
  • La prise de certains médicaments
  • Des difficultés personnelles ou professionnelles…
  • Des difficultés financières
  • La crainte d’un danger

Puisque nous connaissons les causes principales, voyons quelques
solutions pour retrouver un bon sommeil réparateur :

Pour commencer :

Pratiquez une activité physique durant la journée.
En effet, l’exercice physique favorise l’endormissement, en
particulier le sommeil profond. En plus de cela, lors de l’effort
physique le cerveau sécrète des endorphines permettant de réduire
le stress.

Se détendre
Avant de vous coucher, ayez un moment de détente (une lecture
distrayante, l’écoute d’une musique relaxante, etc.), car plus vous
serez détendu, plus facilement vous dormirez. Par contre, il est
indispensable, que vous évitiez les discussions conflictuelles, les
situations stressantes, les films angoissants.

Exposez-vous à la lumière du jour et la nuit dormez dans l’obscurité
Le fait de vous exposer à la lumière du jour durant la journée,
permet à votre horloge biologique interne d’identifier correctement
l’alternance jour-nuit. Ce qui lui permettra, de sécréter ou de
stopper au moment le plus approprié la production de la mélatonine.

En effet, lorsque la rétine n’est plus soumise à la lumière, le
cerveau (la glande pinéale) produit de la mélatonine, qui non
seulement favorise le sommeil, mais améliore sa qualité. De plus,
elle à également un pouvoir antioxydant et une action régénérant.

Rendez votre lieu repos propice au sommeil
Pour ce faire, aérez votre chambre avant de vous coucher. Bannissez
la télé, jeux vidéo et ordinateur de ce lieu.

Prenez votre dîner 3 heures avant le coucher
Privilégiez les glucides lents (riz, pâtes, pommes de terre, etc.).
Évitez les plats copieux, ainsi que l’alcool. Par contre, n’allez pas
dormir le ventre vide, car vous risqueriez de vous réveiller au beau
milieu de la nuit.

Évitez de prendre des boisons stimulantes et excitantes après 
16 heures
En effet, les boissons contenant de la caféine (café, cola) ainsi que
la vitamine C retarde le sommeil et augmentent les réveils nocturnes.

Allez-vous coucher dès que vous ressentez des signes d’endormissement
Ces signes se manifestent par des bâillements, les paupières qui
deviennent lourdes, les yeux qui picotent et par une baisse de
l’attention. Si vous ne tenez pas compte de ces signes et que vous
résistez, l’envie de dormir passera et vous raterez votre premier
cycle de sommeil.

De plus, c’est durant le premier cycle, que la période de sommeil
réparateur est la plus longue ou la plus abondante.

Mais voyons de plus près, en consiste ces fameux cycles du sommeil :
Une nuit de sommeil est composée d’une succession de 3 à 5 cycles
d’une durée moyenne de 90 minutes pour chacun. Chacun de ces cycles
sont divisés en plusieurs phases qui sont :

1ère phase :
L’endormissement Dans cet état de demi-sommeil ou de somnolence,
vos muscles se relâchent et votre activité cérébrale ralentit. Comme
nous l’avons vu, il commence à se manifester par des bâillements et
par des picotements aux niveaux des yeux. Par ailleurs, il est
caractérisé par la production d’onde « alpha ».

2ème phase : Le sommeil léger
Le sommeil est toujours léger, l’activité cérébrale continue de
diminuer et la respiration ralentit. Il est caractérisé par des ondes
thêta.

3ème phase : Le sommeil lent profond
Il est caractérisé par la présence d’ondes « delta »

4ème phase : Le sommeil très profond
A ce stade, la majeure partie de notre organisme est au repos,
excepté quelques organes, comme le cœur par exemple qui est au
ralenti. C’est à ce moment, que se fait la récupération physique.

Dans cette phase, le cerveau émet des ondes « delta ».

5ème phase : Le sommeil paradoxal
L’activité cérébrale est très intense et les mouvements oculaires
sont rapides. C’est la phase des rêves. Pourtant, ce qui est des
plus étonnants, c’est que, à ce stade le sommeil est toujours très
profond. Ce niveau est caractérisé par la manifestation des ondes
« alpha » qui correspond à celui de la relaxation. C’est à ce moment
que ce fait la récupération mentale ou psychique.

Moyennes des phases pour chaque cycle du sommeil
P 1 = phase 1 ; P 2 = phase 2 ; etc.

Le sommeil qui favorise la récupération physique est en bleu foncé et
celui qui favorise la récupération de la fatigue mentale en violet.

Comme vous l’avez remarqué, le sommeil très profond est plus abondant
en début de nuit. En effet, la récupération physique ne se fait pas
par le nombre total d’heures de sommeil, mais par la profondeur du
nombre d’heures. D'où l’importance de ne pas rater le premier cycle.

Source de la photo: © olly - Fotolia.com

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.

Transformer sa vie pour le meilleur

Je fais un don pour exprimer ma gratitude


Formulaire pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *