Ce qui vous empêche d’avoir des ressources financières abondantes

Par Orison Swett Marden

 Un homme restera dans une situation médiocre, tant qu'il  aura  une vision de médiocrité. 

Pourquoi passez-vous votre vie à avoir les caractéristiques d'un indigent ? Si vous êtes une personne perspicace, vous ne pouvez pas vous comporter comme un mendiant, parler comme un mendiant, et agir comme un mendiant.

C’est en pensant uniquement à la prospérité et à l'abondance que vous pouvez parvenir à une vie abondante et prospère.

Se fixer des limitations constitue l’une des erreurs fondamentales de l’humanité

La prospérité coule seulement à travers des canaux qui sont grands ouverts pour le recevoir. Le doute, la peur et le manque de confiance ferment ces canaux.

Un état d’esprit de restriction conduit à des ressources réduites ou limitées.

Tout ce que nous obtenons dans la vie passe par la porte de nos pensées. Si elle est restrictive, avare alors nous recevrons ce qui y correspond.


Que penseriez-vous d’un prince, l’héritier d’un puissant royaume
dont la richesse est inépuisable, mais qui devrait vivre dans des
conditions d’extrême pauvreté, qui irait de par le monde en se
lamentant et en disant aux gens qu'il rencontre comment il est
pauvre, parce qu’il ne croit pas que son père va lui laisser des
ressources et qu'il devrait se préparer mentalement à mener une
vie de pauvreté et de limitations ?

Certainement, vous direz qu'il est fou, car ses conditions difficiles,
sa pauvreté et ses limitations ne sont pas réelles, mais imaginaires.

Elles n’existent que dans son esprit; car son père, était prêt à
lui donner plein de bonnes choses, tout ce que son cœur désirait,
si seulement il voulait ouvrir son esprit à la vérité afin de vivre
dans les conditions qui conviennent à un prince, le fils héritier
d’un grand roi.

Si vous vivez actuellement dans des conditions de pauvretés,
dans un environnement limité, où il semble n’y avoir aucun
espoir, aucune perspective d’amélioration ; si vous n’obtenez
pas ce que vous voulez bien que travaillant très dur pour cela,
vous êtes aussi absurde que le prince qui se croyait pauvre et
qui vivait comme un indigent au milieu de la richesse inépuisable
de son père.

Vos limitations sont surtout dans votre esprit, exactement comme
ceux du prince étaient en lui.

Vous êtes l'enfant d'un père qui a créé l'abondance, la richesse
sans limite, pour tous de ses enfants.

Mais lorsque vos pensées sont saturées de pauvreté, de restriction
et de limitation, elles vous ferment l’accès à cette abondance et
vous maintiennent dans la pauvreté.

Un ouvrier russe nommé Mihok, qui vivait à Omaha, dans l'Etat
du Nebraska, avait porté durant vingt ans, dans sa poche, une
pierre « porte bonheur ».

Il n’avait jamais pensé que la pierre avait une très grande valeur
monétaire. Maintes et maintes fois ses amis, qui pensaient que
c'était peut-être plus qu'une pierre ordinaire, lui suggéraient de
le faire examiner par un bijoutier.

Il refusait obstinément jusqu'à ce que, enfin, sur leur ton de
plus en  plus insistant  il envoya la pierre à un bijoutier de
Chicago, qui déclara  que c'était une pierre de Rubis appelé
"sang de pigeon", le plus gros de ce genre au monde.
Il pesait 24 carats et a été estimé à une  valeur de
100.000.000 de dollars.

De même, il existe des millions d’ouvriers, qui vivent dans des
conditions de pauvreté, pensant qu’il y a rien d’autre qui les
attendent, si ce n’est qu’un travail pénible, ainsi que plus de
pauvreté, et qui sans le savoir portent en eux-mêmes, d’immense
possibilité de richesse qui dépasserait leurs rêves les plus fous.

Leurs pensées erronées les privent de leur héritage grandiose; en
leur fermant les ressources abondantes qui étaient misent à leurs
dispositions par la Source illimitée de toute forme de richesse.

La majorité des gens sont dans la même position qu'un homme
qui est sorti pour arroser son jardin, mais par mégarde a mis
son pied sur le  tuyau  d'arrosage, coupant ainsi le flux d'eau.

Il avait un gros tuyau d’arrosage, mais il était très irrité et
très déçu, parce contrairement à ses attentes, il n'obtenait que
quelques gouttes d'eau, alors qu'il devait s’écouler un flot
abondant.

À la source, l’eau est en abondance, prête à satisfaire tous ses
besoins ; mais quelque chose empêchait le cours d’eau de couler
en abondance, il réduisait lui-même son approvisionnement, le
limitant à quelques misérables gouttes d’eau. À son insu, il
marchait sur le tuyau d’arrosage.

C'est littéralement ce que font tous ceux qui vivent dans la
pauvreté. Ils réduisent leurs ressources en rendant plus étroites
le tuyau par lequel l'abondance peut leur parvenir.

Par leurs doutes, leurs peurs, leur manque de foi, mais également
en visualisant la pauvreté, en pensant à la pauvreté, en agissant
comme s'ils n'espéraient rien, ne pouvait rien faire et ne pouvait
rien devenir ; ils arrêtent le flot d'abondance qui est leur droit
depuis leur naissance.

Tout dans la vie humaine, ainsi que dans l'univers de Dieu, est
basé sur un principe - obéit à une loi divine, et la loi de la
prospérité et de l'abondance est tout aussi infaillible que la loi
de la gravitation et que les principes de mathématiques.

C'est une loi spirituelle. Ce n'est qu'en pensant à l’abondance
que vous pouvez parvenir à une vie abondante et prospère qui est
votre droit depuis la naissance.

En d'autres termes, vos pensées déterminent la qualité de votre
vie, la profusion, ou le manque.

Votre attitude mentale sera toujours de la même nature que vos pensées.

Une attitude mentale de pauvreté ne peut vous apporter que des
conditions de pauvreté. Nous sommes les créations de nos
convictions. Nous ne pouvons pas obtenir au-delà de ce que nous
croyons être.

Nous possédons uniquement ce que nous croyons avoir. Par
conséquent, si nous pensons que nous serons jamais aussi robuste
et bien portants que les autres, ou réussir dans nos activités
alors, nous ne le serons jamais.

Si nous sommes convaincus que nous serons toujours pauvres, alors,
nous le serons.

Vous ne pouvez pas sortir de la pauvreté, quand vous n'espérez
pas, et quand vous ne croyez pas pouvoir vous en sortir.

Nombreuses sont les personnes qui vivent actuellement dans la
pauvreté et qui n’espèrent jamais avoir une meilleure situation.

Leurs croyances limitatives qu’ils ne deviendront jamais
prospères, les maintiennent dans des conditions de pauvreté.
De plus, celui qui entretient, un état d’esprit négatif, ne peut
pas créer et ne peut pas produire.

Ce n’est qu’un état d’esprit positif qui peut créer de la prospérité.

L'esprit négatif est non créatif, non-productif ; il ne peut que
démolir, neutraliser, arrêter le flot de bonnes choses auxquelles
nous aspirons.

Ce n'est pas tant ce que vous faites avec vos mains, mais ce que
vous faites avec votre esprit qui compte.

Tout ce qui a été accompli par la main ou par le cerveau de l'homme
a pris naissance dans son esprit.

L'univers lui-même est la création de l'esprit Divin.

Le travailleur acharné qui aspire à la prospérité, mais qui
mentalement pense autrement, et qui ne croit pas pouvoir devenir
prospère, est en train de neutraliser son travail par ses pensées
négatives et destructrices. Il se tient debout sur le tuyau qui le
connecte à la source de l’abondance.

Lorsque vous vous limitez dans vos pensées, vous vous limitez
extérieurement de la manière qui correspond à votre attitude
mentale, car vous obéissez à une loi immuable.

Vous remarquerez que l'homme qui met une pièce de 5 cents dans
la boîte de contribution, n'est pas seulement avare, renfermé, et
radin pour tout ce qui concerne l'argent, mais son visage, ainsi
que toute sa personnalité exprime une apparence restriction,
inquiète et soucieuse.

Il est toujours en train d'économiser des sous, cherchant toujours
à réaliser de petites choses et ne cherchant jamais à réaliser de
grandes choses.

Peu importe les aptitudes naturelles qu'il possède, ses pensées de
restriction, de limitation et de pauvreté l’empêchent et le coupent
des torrents de l'abondance.

Il ne peut pas réaliser de grandes choses, car il ne pense jamais
grand.

Son esprit restrictif ne laisse passer que de petites ressources au
lieu de laisser couler les grands flots qui se trouvent littéralement
à sa disposition.

C'est parce que nous n'avons pas appris comment utiliser toute la
puissance de nos pensées que la plupart d'entre nous vivent comme
des indigents, n'entrevoyant jamais le merveilleux héritage que nous
a donné celui qui satisfait à tous les besoins, le Tout-aimant.

Nos pensées parcimonieuses réduisent nos ressources.

Nous nous demandons souvent pourquoi certaines personnes,
qui apparemment sont du même niveau de vie que nous, reçoivent
de meilleures choses que nous, pourquoi ils insistent toujours pour
avoir le meilleur de tout et le reçoivent.

Nous ne les voyons jamais porter des habits bon marché. Nous ne
voyons jamais des choses bon marché dans leurs maisons, ni quelque
privation de leur part. Ils achètent la meilleure nourriture, les
meilleurs fruits et légumes au marché, et toute autre chose de la
même qualité.

Nous pensons qu'ils sont dépensiers quand nous comparons le prix
qu’ils paient à ce que nous payons pour des choses du même genre,
et nous sommes fiers de ce que nous économisons et épargnons par
rapport à ce qu'ils gaspillent.

Mais, est-ce vraiment le cas ?
Comment allez-vous comparer notre façon de vivre avec la leur ?
Est-ce que, vous allez évaluer la jouissance que nous avons de la
vie à leur niveau de jouissance ?

Est-ce que le peu d'argent que nous économisons compense le
grand manque dans nos vies ?
Le manque de bonne nourriture, de vêtements adéquats, le plaisir
des petits voyages, l'épanouissement social, les pique-niques et
les divertissements variés qui rendent la vie agréable, saine, et
par-dessus tout, beaucoup plus productive pour les voisins dont
nous condamnons l'extravagance ?

En fait, notre politique d'économie et de restriction nous laisse
plus pauvres, en fin de compte.

La prospérité ne coule que par des canaux qui sont grands ouverts
pour le recevoir. Elle ne s’écoule pas dans les canaux qui sont
réduits par des pensées de pauvreté, de découragement, de
doute ou de peur, ou par une vision de politique d'étranglement
et de restriction.

Une dépense généreuse est souvent la plus sage des économies,
la seule chose qui apporte un succès abondant.

Si un grand industriel comme Henry Ford, un grand commerçant
comme John Wanamaker, un grand gérant de réseaux de chemin de fer,
ou tout autre homme d'affaire, qui devrait perdre sa grande vision
et ses grandes perspectives; s'il devait commencer à lésiner sur la
production nécessaire, remplacer les produits, les hommes et les
services de qualités, par des éléments inférieurs, s'il devait
inverser sa politique, passant d'une politique de large générosité
à une politique de restriction, d'avarice, il ne tarderait pas de
voir ses affaires s'effriter et disparaître.

Le principe de la loi de la richesse ne change pas.
Quel que soit votre vos affaires, votre profession ou métier, ou
votre situation, votre attitude mentale déterminera votre succès
ou votre échec.

Un état d’esprit de restriction conduit à des ressources réduites.

C’est comme si vous essayez d'exploiter une source immense et
abondante avec un conduit pratiquement bouché tout en vous
attendant à obtenir des flots abondants. Ce qui est pratiquement
impossible.

Votre attitude mentale détermine le volume de ressource
que vous serez en mesure d’acquérir.

Pour en savoir plus, consultez: "Le code secret de la richesse"

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.

Transformer sa vie pour le meilleur

Si ces articles vous ont été utiles


Formulaire pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *